CoViD19 infos du 22 avril 2020

Des nouveautés dans la FAQ du Secrétariat d’Etat au handicap. Et nos commentaires…

  • Directive pour permettre des visites “à distance” dans les établissements accueillant des personnes en situation de handicap. Et si le directeur de l’établissement de mon enfant ne le met pas en place ? Comment mon enfant va-t-il accepter de me voir sans me toucher ni partir avec moi ?
  • Nouvelle initiative d’entraide : Sous le haut patronage du Secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées, la FÉDÉEH lance une plateforme d’entraide pour les jeunes handicapés.
  • Rééducation à domicile : recours à la téléconsultation autorisé pour les ergothérapeutes et psychomotriciens (arrêté du 14 avril 2020) et pour les masseurs-kinésithérapeutes (arrêté du 18 avril 2020). Des soins de kiné à distance vont pouvoir reprendre… mais il manquera les mains du professionnel… A quand un équipement correct de ces professionnels pour des interventions à domicile auprès de toutes les personnes handicapées qui y avaient recours de façon régulière ? Sans attendre que ça devienne une urgence absolue…
  • Au 1er mai, les salariés en situation de handicap et les parents d’enfants handicapés en arrêt de travail bénéficieront du dispositif d’activité partielle L’indemnisation sera 84% du salaire net, jusqu’à 100% pour les salariés au SMIC
  • futurs étudiants handicapés : Les services d’assistance Parcoursup restent disponibles et compétents pour répondre aux question relatives au handicap.

Si vous avez des difficultés, n’hésitez pas à appeler les numéros d’écoute et dispositifs de soutien, notamment

Pour vos enfants, en particulier ceux qui présentent des troubles spécifiques du développement ou des apprentissages : mise en ligne du jeu gratuit Mila pour les enfants de 7 à 14 ans.

Données épidémiologiques dans les établissements confinant des enfants ou adultes handicapés

Les données publiées montrent que :

  • dans les établissements médicosociaux pour enfants et adultes (IME, IEM, FH, FV, FAM, MAS, etc), ceux touchés par le CoViD-19 déclarent en moyenne autant de personnes atteintes parmi le personnel et parmi les résidents (# 10% de l’effectif).
  • # 80% d’établissements, surtout ceux qui ont pu se préparer avant l’arrivée massive du CoViD-19 dans leur département, ne déclarent aucun cas ni parmi le personnel ni parmi les résidents.
  • Le pourcentage de décès pour les résidents atteints est de 4,7%. C’est supérieur à la population générale mais très inférieur à celui des personnes âgées. Un zoom sur le nombre par type de handicap serait éclairant.
  • Au delà de 14 jours après le début du confinement (durée admise d’incubation maximal), des établissements déclarent un 1er cas. Est-ce parmi le personnel ou les résidents ?

Comment envisager le déconfinement dans ce contexte sans mettre les résidents en danger de CoVID-19 ? Comment les établissements se sont-ils préparés à la limitation de la propagation, à la prise en charge de cas de CoViD-19 ? Nous faisons appel aux instances de l’Etat pour soutenir les établissements dans la concrétisation efficace de ce qui a été édicté par le ministère de la Santé et le Secrétariat au Handicap. Vos informations nous intéressent : dites-nous comment cela se passe pour votre enfant, votre adulte en établissement ou à la maison ; sentez-vous son établissement prêt à le soigner, l’hopitaliser, organiser vos visites, le déconfiner, l’accueillir de nouveau, etc… ?
Qu’est-ce que vous souhaitez pour pouvoir reprendre une “vie normale” avec votre proche handicapé épileptique sans l’exposer au CoViD-19 ?

Les commentaires sont fermés.