Importance du certificat médical.

Votre neurologue ou médecin traitant remplira le certificat médical qui sera joint au dossier.  Il doit fournir à l’équipe technique des éléments médicaux permettant d’apprécier vos déficiences et votre handicap. Pour l’épilepsie, voici les éléments que l’équipe technique souhaite trouver dans le certificat médical :

  • Le type d’épilepsie, à quel âge elle est apparue, pharmacorésistante ou non, le traitement en cours et ses éventuels effets secondaires invalidants,
  • Le nombre de crises et leur description. Préciser leur durée, avec ou sans aura, diurne/nocturne,
  • Les risques et difficultés pendant  les crises (perte de conscience durant xx minutes ou secondes / chute et type de chute / état de mal et protocole / divagation / comportement inadapté / énurésie, etc.)
  • L’état de la personne après une crise,
  • Les troubles associés (éventuelles déficiences mentale, cognitive, psychique, physique, sensorielle),
  • Et tous les éléments que le médecin juge utiles pour une évaluation des déficiences et handicaps.

Vous pouvez préparer ceci à l’aide des fiches épilepsie MDPH69 et MDPH35 qui sont un bon pense-bête.
Vous pouvez imprimer le document joint et le donner au médecin pour qu’il sache les éléments qu’il est important de mettre dans le certificat médical pour l’équipe MDPH.
Nous recommandons au médecin d’interroger l’aidant (personne habituellement présente lors des crises) pour rédiger ce certificat médical, son expérience des crises au quotidien est irremplaçable et complémentaire de ce que la personne épileptique elle-même peut dire de son handicap.