Combien de personnes handicapées épileptiques ?

Les épilepsies sont variées, leur impact sur la vie quotidienne aussi. Comment vivent les +500 000 personnes épileptiques en France ?

1°) 350 000 personnes : Une vie sociale normale sous traitement

  • Traitement efficace et bien toléré.
  • ou traitement incomplètement efficace mais crises peu gênantes et/ou bien acceptées.
  •  Pas ou peu d’autres déficiences (physique, mental, cognitif, psychique, sensoriel).
  • hygiène de vie correcte.
  • peu d’interdits.
  • capacité de vie autonome.

2°) 100 000 personnes : Des problèmes, mais handicap compatible théoriquement avec le travail, la vie ordinaire

  • Persistance des crises plus ou moins gênantes.
  • difficultés neuropsychologiques ou psychosociales fréquentes.
  • Besoin d’un aidant familial ou vie autonome fragile.

3°) 60 000 personnes : handicap (physique, mental, cognitif, psychique, sensoriel) et épilepsie bien contrôlée sous traitement (ce ne sont pas les crises qui sont le handicap de ces personnes)

  • Scolarité adaptée, éducation spécialisée, établissement médicosocial.

4°) 17 000 personnes : épilepsie-handicapante et autres déficiences (physique, mental, cognitif, psychique, sensoriel) associées

  • éducation spécialisée, établissement médicosocial, établissement pour épileptiques.

 

Combien de personnes handicapées épileptiques ?

Combien de personnes handicapées épileptiques ?