PCH dépenses spécifiques

Dépenses spécifiques ou exceptionnelles : certains frais spécifiques (abonnement à un service de télé assistance, protections pour incontinence…) ou exceptionnels (frais d’installation d’une aide technique, surcoût pour des vacances adaptées…).

Des exemples de dépenses spécifiques liées à une épilepsies sévère:

  • Des protections « bavoirs » (il y en a d’assez socialement admissibles, par ex des bandanas doublés),
  • Des protections pour incontinence lorsque les crises provoquent l’énurésie.

Commentaire d’une maman : Le montant mensuel maximum (100€ en 2014) de ces dépenses spécifique est souvent très insuffisant. Il y a les couches (passé l’âge normal d’en porter), la psychomotricité, l’ergothérapeute, la psychologue, les produits spécifiques à un régime cétogène, etc… (Tout ce qui n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale mais est lié au handicap de façon régulière). Et ça peut dépasser largement ces 100€ ! Certaines (bonnes) mutuelles peuvent prendre ces frais en charge.