CoViD19 infos du 4 mai 2020

Vous les attendiez avec impatience, les voici ! Six jours après les annonces du 1er ministre sur le dé-confinement pour l’ensemble des français, voici les textes concernant le dé-confinement des personnes handicapées. Il y en aura d’autres cette semaine. Nous vous résumons à la fin de cet article les grandes lignes de ce plan.

Nous voulons chacun savoir comment en pratique, ça va se passer pour notre proche handicapé par une épilepsie sévère.

  • Les 54 pages de protocole sanitaire concernant l’école maternelle et élémentaire seront complétées pour les élèves handicapés par une instruction commune rectorats / ARS sur l’école inclusive. Donc ne vous étonnez pas si le directeur d’école est encore très vague pour votre enfant même si les enfants handicapés font partie des publics prioritaires identifiés par l’Education Nationale.
  • Les directeurs d’ESAT, d’externats et accueils de jour planchent sur la mise en œuvre de ces textes.
  • Les directeurs d’internat attendent les textes les concernant

… Vous devrez être encore un peu patients… mais vous pouvez donner votre avis sans attendre :

CoViD-19 – Les grandes lignes du plan de déconfinement pour les personnes en situation de handicap

Les principes

  • Pas de discrimination du handicap au regard d’une vulnérabilité supposée : ce n’est pas parce qu’on est handicapé qu’on est obligatoirement à risque de CoViD-19 aggravé. Donc le Gouvernement favorise le retour à l’école et dans l’emploi en même temps que tout le monde.
  • Aucune personne en situation de handicap ne se verra imposer de confinement prolongé.
  • Pour autant, se pose une exigence d’accompagnement renforcé,
    • certaines maladies à l’origine du handicap ou certaines situations de handicap créent un risque face au CoViD-19.
    • il peut y avoir une vulnérabilité contextuelle liée au confinement ou à la difficulté à respecter les gestes barrière.

Protéger les personnes handicapées les plus exposées au risque CoViD-19 en accompagnant leur choix

  • communication accessible et adaptée, outils d’aide à la décision et mesures de soutien renforcées.
  • port du masque grand public recommandé aux personnes handicapées à risque à domicile en présence de visiteurs et lorsqu’elles sortent de chez elles.
    • pour les personnes ne pouvant pas porter de masque (besoin de voir les lèvres, bavage, etc), les visières protectrices sont en cours de validation.
  • L’accompagnement à domicile sera renforcé, en fonction des contraintes du territoire et selon des protocoles précis.
    • en appui de sorties d’hospitalisation,
    • pour les personnes ayant des difficultés d’appropriation des gestes barrières.
  • Les proches aidants seront accompagnés avec l’amplification et la diversification des solutions de répit.
  • La reprise des soins sera favorisée et les besoins spécifiques attachés aux difficultés apparues avec le confinement seront accompagnés.

Retour à l’école, en externat et dans l’emploi :

Retourner à l’école et au travail en même temps que tout le monde, en bénéficiant des mesures de protection appropriées.

  • Les externats seront progressivement réouverts, quel que soit l’âge, dans le respect des consignes sanitaires, et selon un projet de reprise travaillé avec les personnes elles-mêmes et leur famille.
  • Poursuite de l’accompagnement à domicile en tant que de besoin.
  • Les plateaux techniques des externats et accueils de jour pourront avant le 11 mai, avec les mesures de protection sanitaire, accueillir un seul enfant ou adulte par plateau.
    Objectif
    • Préparer au dé-confinement : évaluation de chaque situation, appropriation des gestes barrières
    • Répit
  • Travail :
    • Les fiches conseils métiers du ministère du Travail, outils des entreprises pour maintenir ou reprendre l’activité en protégeant la santé des salariés, rappelleront la nécessité d’évaluer et mettre en œuvre les adaptations et aménagements des conditions de travail nécessaires pour les salariés en situation de handicap.
    • Le télétravail est à privilégier lorsque c’est possible, éventuellement avec adaptation du matériel de télétravail (aides Agefiph ou Fiphfp).
    • Les ESAT reprendront progressivement avant le 11 mai, pour renforcer l’accompagnement des travailleurs et relancer leur activité commerciale.

Poursuivre la simplification administrative

Les droits ou prestations expirés entre le 12 mars et le 31 juillet ou avant le 12 mars n’ayant pas été renouvelés, sont automatiquement prolongés pour 6 mois sans aucune démarche à accomplir auprès des MDPH.

Orientations scolaires : des simplifications seront mises en œuvre après le 11 mai. (préparer la rentrée scolaire 2020/2021, prévenir tout risque de rupture d’orientation.)

Les MDPH maintiendront durant la période de déconfinement l’accueil téléphonique renforcé et les rendez-vous à distance. Elles reprendront l’accueil physique progressivement selon les situations locales.

Mise en place courant mai d’un numéro de téléphone unique pour répondre, dans le cadre de la crise, aux situations complexes d’accompagnement

  • Les personnes en situation de handicap, en attente de solution(s) ou privées d’accompagnement ou de soins en raison de la crise.
  • Les proches aidants, en épuisement du fait de la crise sanitaire et de la prolongation pour certains du confinement.
  • Les personnes en situation de handicap ou les aidants diagnostiqués positifs au CoViD-19 qui ne trouvent pas de solutions pour organiser leur prise en charge tout en protégeant leurs proches.

Les commentaires sont fermés.