« paradoxe cannabinoïde » Une étude pour comprendre

Le potentiel anticonvulsivant du cannabis est traditionnellement reconnu, mais les résultats des multiples essais cliniques restent contradictoires. Il existe donc une sorte de « paradoxe cannabinoïde » en ce qui concerne l’activité protectrice des cannabinoïdes sur les crises d’épilepsie. Il faut expliquer expérimentalement ce paradoxe. Est-ce que cela dépend notamment de la dose et du type cellulaire ciblé ? Une étude est en cours pour comprendre.

Les commentaires sont fermés.