Congé du proche aidant (depuis le 01/01/2017)

En France, 8,3 millions de personnes (membre de la famille, ami, conjoint …) soutiennent et accompagnent au quotidien un proche en perte d’autonomie (pour cause d’âge ou de handicap). Or, selon une enquête de l’institut BVA pour la Fondation April, 58 % d’entre eux sont des actifs, et près de 80% ont moins de 65 ans.
Ce congé permet de mieux concilier des temps d’aide et des temps de travail, notamment pour les personnes en situation de handicap et leurs proches aidants.
Ce n’est pas “le Pérou”: 15 jours de préavis ; 3 mois maxi (sur toute une carrière) ; la durée minimale de chaque période de congé est d’une journée. Mais cela peut être un temps partiel et c’est toujours bon à connaître en cas de besoin…
Pour en savoir plus, voir la page correspondante dans service-public.fr

Les commentaires sont fermés.